Île-du-Prince-Édouard : Le sénateur Percy Downe veut faire réduire le péage du pont et du traversier

Le sénateur Percy Downe. Photo : Jean-Marc Carisse avec l’autorisation du Sénat du Canada

Depuis 2015, le sénateur prince-édouardien Percy Downe mène une campagne pour faire réduire le péage sur le pont de la Confédération et du traversier entre Wood Island et Caribou. Ce printemps, il a distribué un feuillet d’information dans les journaux de l’Ile et revient à la charge cette semaine. 

 

Jacinthe Laforest (La Voix acadienne)

 

Le pont de la Confédération a été inauguré à la fin du mois de mai 1997. De 35 $ qu’il était en 1997, le péage est aujourd’hui de 47,75 $. Malgré la hausse annuelle, les Prince-Édouardiens et les visiteurs paient ce péage sans rechigner, comme ils le faisaient pour prendre le traversier qui faisait la navette entre Borden et Cap Tourmentin.

Mais en 2015, quelque chose a changé. «Justin Trudeau a promis qu’il n’y aurait pas de péage sur le futur nouveau pont Champlain à Montréal», a indiqué le sénateur Percy Downe en entrevue.

Le 3 septembre 2015, Radio-Canada diffusait que le futur premier ministre Justin Trudeau a réitéré «qu’un gouvernement libéral qu’il dirigerait n’imposera pas de péage sur le pont Champlain», entre l’ile de Montréal et la Rive-Sud.

Même si le chef libéral trouvait que «la situation [du pont Champlain] est unique. Nous parlons de remplacer un pont et non d’ajouter une offre de service», le sénateur Percy Downe a tout de suite saisi que si le péage prévu sur le pont Champlain était annulé, le maintien du péage sur le pont de la Confédération serait une injustice.

 

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal La Voix acadienne