Elizabeth May en visite à l’Ile-du-Prince-Édouard. Le Parti vert profite de son élan.

La Voix acadienne, IPÉ. Lors d’une visite, la cheffe du Parti vert du Canada, Elizabeth May, le chef du Parti vert de l’Î.-P.-É. a salué la position des Verts dans les sondages. Certains placent le parti à 34 % des intentions de vote.

En visite à l’Île-du-Prince-Édouard dans le cadre de sa tournée « Place aux communautés », la cheffe du Parti vert du Canada, Elizabeth May, était présente le 12 février à Charlottetown. Elle a écouté les préoccupations de l’auditoire, en grande partie des membres du Parti vert de l’Î.-P.-É. Son chef, Peter Bevan-Baker, était également de la partie.

 

Ericka Muzzo (La Voix acadienne)

 

La Voix acadienne, IPÉ. Lors d’une visite, la cheffe du Parti vert du Canada, Elizabeth May, le chef du Parti vert de l’Î.-P.-É. a salué la position des Verts dans les sondages. Certains placent le parti à 34 % des intentions de vote.
Les partisans étaient nombreux pour accueillir la cheffe du Parti vert du Canada. Plusieurs ont eu l’occasion de poser des questions ou de faire entendre un témoignage. Photo : Éricka Muzzo, avec l’autorisation de La Voix acadienne

D’entrée de jeu, Peter Bevan-Baker a salué la bonne position du Parti vert dans les derniers sondages, dont certains le placent à 34 % des intentions de vote. « Imaginez ce que l’on peut faire avec 34 %, si on a accompli tant de choses avec seulement 4 % [des intentions de vote aux élections de 2015] », a-t-il avancé, suscitant des applaudissements fournis.

Certains observateurs estiment que le Parti vert pourrait, pour une première fois, former un gouvernement à la suite des élections provinciales imminentes à l’Î.-P.-É. Elizabeth May y voit le signe de la force du parti et d’un dynamisme inédit au niveau fédéral. « Je suis très déçue par Justin Trudeau, qui est en train d’épuiser mes capacités de bénéfice du doute », a mentionné la cheffe du Parti vert, citant les promesses non respectées du gouvernement actuel.

 

Lire l’article dans son intégralité sur le site de La Voix acadienne.